Terrasse extérieur en bois, fautes a ne pas commettre

De nous jours, on est plus ou moins obligé d’être polyvalent, le travail se faisant de plus en plus rare et mal payé on est souvent obligé de faire plusieurs métiers, bien souvent le résultat n’est pas au rendez vous.

En ce qui me concerne quand je sais pas faire, je préfère m’abstenir complètement car ça évite les désaccords et les problèmes de payement de la part du client.

Comme je suis assez bricoleur, dans plusieurs domaines (en plus de mon métier) j’ai intervenu chez un de nos clients qui avait un problème de stabilité dans une terrasse en bois exotique qui a été pourtant posé par un pro il y a 6 ans.

Lors de ma visite j’ai trouvé quelques anomalies de pose et j’ai averti qu’il fallait tout démonter, les lames de Ipé n’étaient même pas croisés.

Joint-aligne

Je me suis rendu compte que les lambourdes étaient trop espacés (+ de 60 cm), mais en plus la toile était posé sur les lambourdes, les saletés qui passent au travers des lames restent sur la toile comme ceci.

vedim sur lambourdes

Avec toutes ces saletés collés aux lames et aux lambourdes, il n’y a pas de circulation d’air, les lambourdes on finir par pourrir par endroits.

lambourdes pourries

Du coup on a prévu de tout démonter et refaire au mieux sans trop dépenser a savoir:

  • Tout déposer
  • Remplacer les lambourdes endommagés,
  • Poser la toile de paillage directement au sol,
  • Refaire les calages cassés  et en rajouter ou c’est nécessaire.
  • Je voulais rajouter des lambourdes, mais le client n’as pas accepté car il sinon il était nécessaire de refaire l’intégralité du calage.
  • Et enfin reposer le plancher en croisant les lames, sans oublier de les nettoyer lors de la pose.

repose plancher

Bien entendu j’ai aussi supprimé les petits morceaux de lambourde que l’on vois dans l’image, malgré que les lambourdes sont toujours trop espacés le résultat est tout autre par rapport a l »teta initiale.

Mais si vous devez faire une terrasse prenez plutôt exemple sur ma propre réalisation, avec des lames de récupération.

mon plancher en IPE

Dans cette réalisation, nous avons en moyenne 15 cm d’espace vide entre le sol et le plancher, puis les lambourdes sont espacés de moins de 50 cm, avec lames croisés, comme il se doit.

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *