6f839f88c0_100772_03-2091

Bonjour les amis ! Faire le choix n’est pas une tâche facile quand on parle d’outillage, surtout lorsqu’on est novice dans le métier.
Entre les différentes gammes de ponceuse, perceuse, visseuse et scie pour le bricoleur, ou la truelle, la taloche,
le serre-joint et le burin pour les maçons ou encore le multimètre, le tournevis et la pince coupante pour les
amateurs électriciens. Les outils et leurs modèles, il en existe des centaines, avec chacun sa propre fonction.
Comment donc choisir son outillage ? Voici mes conseils pour vous aider à bien mener votre investissement en
matière d’outillage.

Les principaux critères  à mettre en évidence lorsqu’on choisit son outillage

Les outils de base (masque anti-poussière, gants, etc.) sont autant incontournables en bricolage que les outillages
essentiels (marteaux, arrache-clous, ponceuse, etc.). Sauf que le choix de ces derniers doit être fait avec
attention. Le besoin, la matière de conception, et la sécurité d’usage sont les principaux éléments à mettre en
évidence lors de l’achat.

Bien déterminer son métier et  ses besoins

Tout d’abord, avant de choisir quels outils utilisés, il faut bien déterminer la nature de son travail. Cela, car,
en bricolage ou en maçonnerie, en électricité ou encore plomberie sans oublier le jardinage, chaque métier a ses
propres outils adaptés. On doit également définir ses besoins, y compris la fréquence de pratique. Entre un
bricoleur professionnel et un simple amateur en bricolage, les matériels recommandés ne sont pas les mêmes. Le
premier en a besoin pour un usage régulier (souvent pour une raison économique), il est fort probable qu’il les
utilise pendant presque toute la journée. Si c’est votre cas, je vous conseille de vous munir d’outils plus
performants. Tandis  que si vous n’êtes qu’un amateur qui bricole de façon occasionnelle, l’engin moins robuste
pourrait vous satisfaire.

outillages

La vérification de la matière de conception est une chose à ne pas prendre à la légère

Eh oui ! Je vous conseille de bien considérer la matière de fabrication avant d’accomplir un tel achat.  La
résistance et la performance mais surtout l’espérance de vie de votre outil en dépendent fortement. En bois, en
acier ou en aluminium ou encore en plastique, les options sont nombreuses. Les outils essentiels en bricolage comme
la clef Allen, le tournevis, le marteau, la pince, l’arrache-clou en acier dur sont à privilégier. En faisant le
bon choix de matière de conception, vous ne serez plus obligé de renouveler fréquemment vos outillages.

La sécurité d’utilisation : c’est primordial

Veillez aussi à ce que le système de sécurité de l’appareil soit soigné de la part du fabricant. 3 points
fondamentaux contribuent à la sécurité. Ce sont entre autres la maniabilité, la légèreté, ainsi que le système de
rembourrage. De même, un outil sécurisant implique souvent l’aisance et le confort d’usage. Certains outils
nécessitent un maximum d’accessoires possibles afin d’assurer la sécurité de l’utilisateur. Je prends comme exemple
le matériel de soudage qui est un des matériels indispensables en bricolage.  Souder, c’est jouer avec le feu et
donc susceptible aux risques. Face à la température haute dégrée, la chaleur, les flammes, les étincelles, ainsi
que les rayons ultraviolets,  on est obligé de se munir de tablier et de gants en cuir, de lunettes de protection,
de masque à teinte automatique.

Manuel ou électrique, lequel choisir ?

Entre les outils alimentés électriquement, avec ou sans fil, et ceux qui sont manuels, je trouve que l’option
dépend de l’endroit où l’on effectuera la plupart de nos travaux. Évidemment qu’on ne va pas faire la bêtise
d'acheter un matériel électrique alors qu’on habite dans un endroit dépourvu d’électricité. Seulement, si vous
préférez les modèles électriques avec fil, comme la scie sauteuse ou la visseuse-perceuse, veillez à ne pas
négliger en premier lieu la puissance, sans oublier de pencher sur ceux qui offrent un câble assez long. Pour
l’outillage qui marche avec batterie ou pile, je vous recommande de vérifier la tension et l’autonomie de la
batterie. En cas de modèle manuel, il ne faut pas négliger la maniabilité, c’est important pour le confort d’usage,
mais aussi pour la sécurité.

Il faut faire attention aux prix

Pour tout appareillage, le prix est habituellement déterminé en fonction du modèle, de la puissance, ainsi que de
la qualité. Toutefois, le terme moins cher peut être synonyme de mauvaise qualité. Là où je veux en venir, c’est
que, peu importe vos contraintes financières, évitez d’investir dans les outils à coût trop généreux. Les produits
de marque réputée sont souvent vendus avec une somme onéreuse. Cependant, cela est une piste pour savoir que le
matériel est crédible ou pas. Si la marque a connu des réputations sur le commerce, c’est parce que ses produits
ont satisfait plusieurs utilisateurs qui ont déjà testé. Il se peut que certains consommateurs même recommandent le
produit.

Doit-on tenir compte du design ?

Personnellement, je trouve que l’esthétique ne compte pas au choix d’outillage. Mon but c’est de soigner la qualité
de mes œuvres, mais non pas de me concentrer sur le design de l’outil que j’utilise. C’est ce qui compte non ?
Bref, quels que soient votre choix et le travail à réaliser, assurez-vous d’acheter des outils  adaptés,
performants, sécurisants et d’excellente qualité.