Chaudières cheminé et hottes de cuisine

Par | 10/02/2018

Il arrive très fréquemment de trouver des chaudières atmosphériques dans les logements, bien souvent en cohabitation avec des hottes de cuisine et aussi de extracteurs de SDB et même de ventilations mécaniques contrôlés. Malgré que cette cohabitation est interdite car les conséquences peuvent être catastrophiques pour les occupants du local.

Pour comprendre l’interdiction, je me dois d’expliquer qu’une chaudière atmosphérique est munie d’un brûleur a l’air libre.

Le tirage (la dépression)  du conduit ainsi qu’une amené d’air (ventilation basse), sont indispensables pour permettre l’allumage et le maintien de la flamme.

Que se passe-t’il si l’on bouche l’amené d’air frais ou la sortie des gaz?

Pour que l’air circule par termodynamie, il est nécessaire d’avoir une entrée et une sortie, si l’on bouche l’une d’être elles la circulation ne se fait plus, donc les gaz brûlés ne sont plus aspirés correctement, ainsi que la flamme ne peut plus se maintenir par manque d’oxygène.

Le chaudière se mets donc en sécurité, si la sécurité est défaillante, la flamme se maintiendra pendant qu’il y a assez d’oxygène dans l’air, puis finit par s’éteindre.

Cette situation peut être catastrophique pour les  occupants car ils peuvent être asphyxiés sans s’en rendre compte.

Pourquoi les extracteurs et hottes raccordés vers l’extérieur sont interdites?

Lorsqu’une chaudière a tirage naturel est installé dans un local, “appartement, pavillon ou autre” il est strictement interdit d’utiliser tout type d’extracteurs, car peuvent perturber le bon tirage du conduit dans lequel sont évacués les gaz brûlés.

Imaginez une hotte qui extrait 250m cubes/heure, elle ne mettrais pas longtemps a inverser le flux du conduit de cheminé, même avec des grilles de ventilation sur les fenêtres et une ventilation basse, l’amené d’air frais serait insuffisante pour alimenter le flux de la hotte en plus du flux du conduit de tirage.

Cette configuration pourrait être catastrophique pour les occupants du local qui pourraient être asphyxiés.

Dans le cas de l’utilisation de n’importe quel appareil de combustion avec évacuation des gaz brûlés par conduit, les hottes de cuisine restent autorisés mais sans évacuation vers l’extérieur, il faudra  dans ce cas utiliser une hotte a recyclage. Tous les autres types d’extracteurs restent interdits.

Astuce

Pour contrer tous ces inconvénients, moi je conseille lors du remplacement de chaudières d’opter de préférence par une chaudière auto-ventilé (ventouse), cela permets aussi de se passer de ventilation basse (seulement s’il n’existe pas d’autres appareils de combustion gaz), cela permets aussi de mieux maîtriser sa ventilation en installant éventuellement une VMC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité anti-spam *