Réussir une isolation en plaques de plâtre

Les plaques d’isolation par l’intérieur on pris une place importante dans les constructions et rénovations, on utilise le plus souvent :

  • Des plaques doublés d’une couche de polystyrène pour isoler les murs extérieurs ou avec risque d’humidité.
  • Des plaques avec laine de verre compressé ou laine de roche pour les murs sans risque d’humidité.

Il ne faut pas oublier que pour une isolation réussie les plaques de plâtre ne doivent pas toucher les points a isoler, car cela crée un point de contact qui favorise le passage de l’humidité et du froid.

Dans certains cas le contact entre certains points et les plaques de plâtre provoque de répercussions d’humidité sur les plaques. Voir ici un article sur le sujet.

Pour une éfficacité plus accrue on peut laisser un espace sur toute la périphérie du mur isolé et le combler avec un filet de mousse expansive.

Dans l’image suivante on trouve un doublage qui ne touche pas l’ancien plafond, puis on peut noter que la finition se fait a la mousse.

Malgré que c’est habité au dessus et que le plafond n’est pas isolé, je pose toute de même une bande d’isolation d’une quinzaine de centimètres de large tout autour de la pièce, cela empêche les pertes thermiques a cet endroit.

Voici ce que ça donne, sur la droite il s’agit d’un mur mitoyen qui ne donne pas sur l’extérieur.

Rien de bien spéciale, mais l’isolation est importante, le moindre petit trou injectera a toute pression, de l’air froid dans le local  ce qui cause un gros dé-confort.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité anti-spam *