panneau-solaire

Les panneaux photovoltaïques ou thermiques, les capteurs solaires appelés panneaux solaires sont des équipements qui vous permettent d'acquérir une autonomie d'énergie solaire. Grâce à eux, vous pouvez produire de l'électricité et de la chaleur. Comment fonctionnent ces capteurs solaires ? Suivez le guide...

Le fonctionnement des équipements solaires

Ces panneaux solaires ou capteurs solaires sont prévus pour absorber les rayons du soleil qui se transformeront ensuite en énergie solaire. Généralement, un panneau solaire se présente sous la forme d'un panneau plat d'une surface moyenne de 1 m2.

On trouve sur le marché soit des capteurs solaires thermiques, soit des capteurs solaires photovoltaïques. Le capteur solaire thermique transforme le rayonnement solaire grâce à un fluide caloporteur. Le capteur solaire photovoltaïque capture l'énergie solaire et la transforme en énergie électrique. Les fonctionnements de chacun diffèrent. Pour le thermique, il est composé d'absorbeurs soit de tubes qui sont situés entre une plaque de verre et une couche d'isolant. Par effet de serre, le verre augmente la température et l'isolant évite les déperditions de chaleur.

Les tubes sont en cuivre et se chauffent à l'aide des rayons du soleil. Un liquide caloporteur, soit, de l'eau, va se chauffer et se transmettre au chauffe-eau et/ou, selon le circuit prévu, au chauffage. Avec ce principe la température obtenue à l'intérieur des tubes varie entre 30 à 70° Le marché propose aujourd'hui des capteurs encore plus performants, ce sont les capteurs solaires sous vide. Ils sont plus chers à l'achat et sont plus fragiles à manipuler. Pour le capteur solaire photovoltaïque, le panneau se compose de cellules de silicium qui produisent donc du courant électrique.

Un onduleur transforme ce courant en courant alternatif compatible avec le réseau électrique de l'habitat. Ces équipements présentent des avantages et des inconvénients, mais les avantages sont plus nombreux. Pour les panneaux solaires thermiques, on peut dire qu'ils sont exploitables dans toutes les régions du moment que la lumière du soleil est présente. Cet équipement réduit fortement les émissions à effet de serre, cette ainsi une énergie propre qui est produite. Les besoins en eau chaude sanitaire et en chauffage peuvent être comblés. Les économies, sur la durée, sont loin d'être négligeables.

Ce type d'équipement s'adapte aussi à toutes les toitures, les frais en installation et en maintenance restent faibles. Par contre, ces équipements contiennent des déchets toxiques comme le cuivre et le chrome. Il faut obligatoirement pouvoir stocker la chaleur dans des dalles chauffantes ou des ballons. La production se fait avec le soleil, il faut donc compter sur du soleil et donc prévoir en alternance un système d'appoint. L'investissement reste important, voilà pour les inconvénients. Pour les panneaux solaires photovoltaïques, on peut dire aussi que l'énergie est inépuisable puisqu'elle provient des rayons du soleil et que c'est aussi une énergie propre.

Les matériaux qui sont utilisés à savoir, du silicium, de l'aluminium et du verre, sont résistants aux conditions météorologiques extrêmes. L'emploi et l'installation restent simples. Le coût de fonctionnement et l'entretien sont minimes. L'avantage réside surtout à la revente du surplus d'énergie produite, ce qui permet donc de mieux rentabiliser à la longue, cette installation. Pour les inconvénients, il y a là-encore la présence de déchets toxiques, et tout naturellement, le coût de l'investissement qui reste élevé et en cas de stockage à l'aide de batteries, ce coût augmente encore. A savoir aussi, qu'au fil du temps le rendement s'amenuise.

Équipements solaires et installation

Pour l'installation de panneaux photovoltaiques solaires, il y a trois possibilités, à savoir :

  • Au sol : donc sur une terrasse ou une partie du jardin.
  • En façade/en pignon : une solution choisie par défaut quand le toit ne peut pas recevoir les panneaux, c'est une solution peu esthétique.
  • Sur le toit : la plus courante et surtout la plus recommandée.

Question orientation, le mieux est plein sud, ou à défaut sud/est ou sud/ouest. L'inclinaison des panneaux doit être de 45° à 50° par rapport au sol. Pour l'entretien des capteurs solaires, certains sont autonettoyant, nous l'avons précisé plus haut, les thermiques sont moins fragiles que les photovoltaïques.

L'entretien se fait le plus souvent à l'aide d'eau tiède déminéralisée et d'une raclette en caoutchouc. Les installations onduleur et compteur de production nécessitent aussi une surveillance. Les professionnels proposent généralement un contrat d'entretien. Au niveau des coûts, une installation complète en capteurs solaires thermiques va s'élever entre 5000 à 7000 euros TTC.

Pour une installation complète en photovoltaïques, le coût diffère selon la puissance des panneaux, mais on estime donc cette installation entre : 8.000 € à 12.000 € pour 3 kWc, 16.000 € à 19.000 € pour 6 kWc, 25.000 € à 35.000 € pour 9 kWc. Des aides écologiques sont disponibles pour ces types d'installations. Tous les professionnels et installateurs agréés pourront vous en parler plus en détails. Il est préférable de faire confiance à des professionnels pour ces installations, non seulement pour bénéficier des aides prévues à cela mais aussi pour être garanti d'avoir un bon suivi et un bon entretien ensuite.

Pour une énergie plus propre, pour le respect de l'environnement, de nombreuses personnes sont passées à cette énergie solaire et de nombreuses autres l'envisagent. Vous pouvez désormais avoir une idée plus précise de ce qui vous attends en termes de coûts, à vous de décider ...