Mettre en action une démarche de développement durable

Des nouvelles normes sont de plus en plus imposés dans le bâtiment, il est important que nous prenions des nouvelles habitudes afin de préserver le monde de notre descendance.

Même si certains, croient que nos efforts ne servent a rien, il nous appartient a chacun d’entre nous de faire un effort en vue de limiter la pollution.Contrairement a ce que l’on peut penser chaque geste compte, ainsi que le choix des matériaux et leur technique de mise en œuvre a aussi un impact important dans l’environnement.

Désormais les écoles et centres de formation intègrent ce module aux diplômes, malgré que des efforts supplémentaires soient possibles.

Pour ma part je décris ici quelques astuces qui nous permettront de mettre en œuvre cette action de manière automatique, ceci dans mon domaine.

Le tri des déchets

Un des points les plus importants et a la porté de tous, est le tri des déchets, les gravois de type lourds seront dans la majorité des cas rejetés dans la nature sans traitement approfondi, ils serviront a:

  • Remplir des mines d’extraction de divers matériaux
  • A remblayer des dénivelés.
  • Aux fondations de certains bâtiments et infrastructures.
  • Au traitement de terrain

Il est donc primordial que ce type de déchets soit exempte de tout autre type de déchet léger.

Les déchet de type léger seront dans la majorité des cas  broyés pour faire des isolants et autres matériaux.

Les métaux seront recyclés en vue de fabriquer des nouveaux métaux, tuyaux, pièces en acier de toutes sortes.

Les bois seront broyés afin de reconstituer des panneaux de bois utilisés dans les meubles et autres constructions.

Le choix et la mise en œuvre des matériaux

  • Il est indispensable de tenir compte de la fabrication du matériau
    • de l’impact sur la ressource qui peut être plus ou moins importante ainsi que la consommation d’eau et d’énergie nécessaire a la fabrication du matériel.
  • Sans oublier son transport, surtout lorsque la ressource est lointaine et que le matériau est acheminé par la route ou par bateau que sont les moyens de transport les plus polluants.
  • De sa mise en œuvre
    • nuisances éventuelles sur la santé des ouvriers (fibres, émissions de vapeur, …) ou sur l’environnement (eaux usées, déchets de chantier, …),
    • de sa vie en œuvre en terme d’efficacité (performance d’isolation thermique ou acoustique, …) et de santé pour l’habitant (émission de COV – Composés Organiques Volatils, de formaldéhydes, de fibres, …).
    • Sans oublier la déconstruction (séparation des composés, nuisances, …).
  • Les produits toxiques
    • Il est indispensable de prendre en compte que ce n’est pas parce qu’un produit est hautement toxique qu’il pollue plus que sont alternative qui l’est moins, je prends exemple sur la peinture glycéro.

La liste a des gestes a prendre en compte serait longue et doit s’étaler sur des nombreuses années mais, nous devrions commencer dés maintenant a améliorer notre façon de travailler afin de laisser un monde meilleur a nos enfants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sécurité anti-spam *