peinture-professionnel

Quelle peinture choisir entre poudre ou liquide ? Ou, plus précisément : Quels sont les avantages du thermolaquage face à la peinture liquide ? Telle est la question à laquelle nous allons tenter de répondre…

Peinture liquide et peinture poudre, qu'en est-il exactement ?

En termes de peinture, elles sont nombreuses et ont su largement évoluer au fil du temps. Mais qui dit peinture dit aussi techniques employées pour peindre. Ainsi, il convient en premier lieu de savoir bien faire la différence qui existe entre l'emploi d'une peinture liquide et celui fait d'une peinture en poudre…

  • Pour une peinture liquide, celle-ci est généralement passée, selon les travaux à réaliser, soit : au pinceau, au rouleau ou alors au pistolet pulvérisateur. Pour les industries, les pièces à peindre sont donc souvent pulvérisées avec une peinture liquide en une ou plusieurs couches qui seront ensuite séchées.
  • Pour ce qui concerne la peinture en poudre, elle fait référence surtout à une technique très spécifique, appelée thermolaquage. Cette méthode consiste donc à appliquer de la peinture en poudre à l'aide d'un pistolet de poudrage électrostatique sur la pièce à peindre, pièce qui sera ensuite cuite dans un four à 180° C et ce pendant au moins 15 minutes.

Voici donc les différences essentielles de l'emploi d'une peinture liquide et d'une peinture en poudre. Quels sont les avantages et les inconvénient de chacune de ses peintures, c'est ce que nous allons voir après…

Pour la peinture liquide pas besoin d'un four de polymérisation et notamment pour les grandes pièces, elle facilite ainsi l'emploi polyvalent. La peinture liquide permet donc de peindre n'importe quelle pièce. Les pièces à peindre ne doivent pas non plus être résistante à des hautes températures, comme cela est le cas pour l'utilisation d'une peinture en poudre. La peinture liquide se passe très bien, sans difficultés, elle est donc facile d'utilisation. Il n'y a pas d'exigence non plus en terme de prétraitement chimique ou dégraissage de pièces métalliques à peindre. Enfin pour des retouches, l'utilisation de la peinture liquide est également plus aisée.

Pour la peinture en poudre, on peut dire que le principal avantage réside surtout en la résistance qu'elle offre sur la durée, l'aspect esthétique donné est souvent irréprochable et le thermolaquage ne craint pas les rayures. C'est une utilisation plus écologique du fait que ces peintures en poudre ne contiennent pas de produits toxiques comme les durcisseurs et les résines, de ce fait, les utilisateurs n'ont rien à craindre pour leur santé en utilisant les peintures en poudre. Il n'y a pas de perte, car la poudre pulvérisée qui retombe au sol peut-être récupérée pour être re-pulvérisée, d'ailleurs, pour ces opérations, l'automatisation l'emporte le plus souvent, en effet, ce sont des robots qui poudrent les pièces.

On utilise souvent la peinture liquide pour des travaux dans l'industrie du bois, pour les plastiques, pour les moteurs électriques et/ou composants hydrauliques, pour le domaine de la carrosserie et pour toute l'industrie automobiles en général... Pour l'utilisation de la peinture en poudre, ce sont les secteurs de fabrication des fenêtres et portes en aluminium / acier, clôtures, radiateurs, meubles acier et/ou aluminium, pièces automobiles, pièces de machines, produits en séries ...qui peuvent utiliser cette technique de thermolaquage qui emploie donc de la peinture en poudre.

La peinture, poudre ou liquide, selon la technique la plus adaptée

On peut donc dire, après ces informations, que la peinture poudre ou liquide, s'adapte ainsi à la technique la plus adaptée selon la pièce à peindre. Dans le procédé de thermolaquage, les conditions sont requises, résistance à la chaleur élevée et dimensions de la pièce qui doit s'intégrer dans le four de cuisson. La qualité de ces peintures réside au prétraitement qui est utilisé, même si nous avons pu voir que pour l'application d'une peinture liquide celui-ci est nettement moins exigeant. En résumé, la surface à peindre doit de toute façon être au mieux préparée pour un rendu de finition parfait.

Bien sûr, dans le cadre du thermolaquage, les pièces métalliques seront souvent grenaillées, dégraissées, nettoyées chimiquement (traitement de surface) ce qui n'est pas le cas du prétraitement des pièces peintes avec de la peinture liquide. Dans le cadre du thermolaquage, de nombreuses opérations sont généralement automatisées. En tout état de cause, l'une ou l'autre de ces techniques, entre utilisation de peinture en poudre ou de peinture liquide restent très courantes dans les modes d'application de peintures. C'est donc selon les produits à peindre que l'une ou l'autre de ces applications sera privilégiée.

Pour certains travaux, c'est le cas dans l'industrie automobile, les deux techniques sont cumulées, il en est aussi de même dans de nombreux autres secteurs industriels. Pour conclure, peut-on véritablement encore parler d'un réel choix entre l'utilisation de peinture liquide ou peinture poudre ? On peut se rendre compte, que selon les installations nécessaires pour le thermolaquage, selon les travaux à réaliser, selon les exigences de tel ou tel secteur, ce qui engendre donc, l'utilisation de telle ou telle peinture, entre poudre et liquide et pour les professionnels, s'adapte tout simplement aux exigences.

Vous l'aurez compris et, question peinture, les deux restent tout à fait correctes pour des résultats satisfaisant de peinture. C'est, pour ainsi dire, le degré d'exigence qui déterminera l'utilisation d'une peinture liquide ou d'une peinture en poudre. Avant toute chose, et c'est le facteur déterminant, voir, si la technique peut s'adapter au travail à fournir.